Vous êtes ici

Goélands

Marseille est la première ville qui soit impactée de façon significative par le Goéland leucophée sur tout le littoral méditerranéen. La cité phocéenne et sa rade abritent la plus grande population de cette espèce en Europe. (environ 12 000 couples de Goélands leucophée)

Afin d’affirmer la mise en avant de la culture marseillaise, nous citerons la plupart du temps cet animal emblématique de notre cité par le nom que tous les marseillais lui donnent, à savoir le « Gabian ».

Dans le cadre des obligations du maire concernant la sécurité et la santé publique, la charge du traitement de la problématique « Gabian » a été confiée à la Division « Animal dans la ville ».Le souci du devoir de service public pour le confort et la sécurité des administrés a jusqu’à présent prévalu à celui du strict respect du cadre juridique et écologique.

Aujourd’hui, la Ville de Marseille tient à se mettre en conformité avec une gestion durable des populations urbaines de Gabian dans le respect de la réglementation en vigueur et d'une autorisation préfectorale délivrée par la Direction départementale des Territoires et de la Mer (DDTM).

Ces interventions sont principalement réalisées en fonction des plaintes reçues par le service « Allô Mairie » qui réceptionne l'ensemble des doléances et autres réclamations des habitants, des écoles, crèches... de la commune de Marseille.
 

Afin de réduire les nuisances dues à cette espèce envahissante et de plus en plus urbaine, la Mairie a mis au point un programme d’intervention comprenant, un mode opératoire préventif (actions liées à la pose de protections mécaniques pour empêcher la nidification sur certaines zones sensibles)  et  un mode opératoire curatif (stérilisation des œufs, destruction préventive des nids avant la ponte, destruction des nids et leurs occupants subadultes quand ils sont signalés tardivement aux services municipaux et qu’ils portent alors préjudice à la sécurité de personnes vulnérables - enfants dans les cours d'écoles, personnes âgées).

Un second niveau  est prévu sur le long terme pour une véritable gestion de la population urbaine du Gabian marseillais, à l’instar de ce qui a été fait en ce sens sur les îles de la rade sous la conduite et la responsabilité des gestionnaires de la Réserve Naturelle Nationale de l’archipel de Riou et du Conservatoire des Espaces Naturels de Provence-Alpes-Côte-d’Azur pour réguler la population du Goéland leucophée en surabondance et néfaste à la survie d’espèces floristique protégées patrimoniales.

Dans l’état actuel des connaissances que nous avons de la population de Goélands leucophée sur Marseille, nous ne disposons pas d’inventaire quantitatif stricto sensu de la population de cette espèce dans notre milieu urbain.

Cependant, une cartographie de la situation spatiale de ces dérangements a été établie par les services de la ville.
 

Un arrêté préfectoral , permet à la Ville de Marseille de mener les actions suivantes :

  • la stérilisation des œufs de Goéland Leucophée pendant la pèriode de ponte de mars à mai (les œufs sont recouverts d’un produit bloquant l’oxygénation et stoppant son développement).
  • la destruction préventive des nids de l’espèce avant la ponte.
  • la destruction des nids de Goéland Leucophée et leurs occupants subadultes quand ils sont signalés tardivement aux services municipaux et qu’ils portent alors préjudice à la sécurité de personnes vulnérables (enfants, personnes âgées)


Pour tout renseignement contacter Allô Mairie au 3013
 

­­­Marseillaise, Marseillais, vous pouvez agir !

Chacun peut aider à maîtriser la présence des goélands en ville :
- Ne pas les nourrir, volontairement ou non, les sacs poubelles doivent être déposés dans des conteneurs couvercles fermés.
- Maintenir les toits et terrasses des copropriétés propres, ils ne trouveront pas de matériaux pour faire leur nid.
- Protéger les toits et terrasses par la pose de filets de protection, grillage rigide  car  les goélands reviennent  au même endroit chaque année pour faire leur nid.

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 
 

  Live Tweet